Menu
Logo Kompany

Kompany

Le premier jeu Facebook de simulation d'entreprise


Web [ Ouat Entertainment ]
Kompany

OUAT Entertainment, créateur et éditeur de jeux sociaux sur Facebook, annonce le lancement de Kompany, un jeu social de gestion d’entreprise unique en son genre. Son business model, basé principalement sur des partenariats exclusifs de placements de marque, est également inédit pour un jeu social.

UNE APPROCHE LUDIQUE DE L’ENTREPRENEURIAT : BUSINESS IS FUN !

Alors que les français ont plus que jamais le goût de l’entrepreneuriat1, KOMPANY propose une porte d’entrée exclusive sur le monde de l’entreprise, ses métiers et son écosystème.

Dans KOMPANY, le but du jeu est de créer et développer sa propre entreprise industrielle : une TPE qui devient, après quelques dizaines d’heures de jeu, une grosse PME au marché à la fois local et international. Et pas de succès au rendez-­?vous sans une prise en compte environnementale, éthique et sociale. «Kompany, mon entreprise responsable ! »

KOMPANY est aussi un jeu positif, optimiste. Il n’a pas vocation à montrer l’échec et les difficultés des entreprises, mais à montrer qu’on peut les surmonter. Ainsi, une KOMPANY ne peut pas disparaitre, mais elle peut stagner, ne plus innover et être rattrapée par ses concurrents. Mais elle peut toujours repartir.

EDF, MAZDA, CREDIT AGRICOLE, MANPOWER : DES PARTENAIRES QUI SE METTENT EN SCENE DANS KOMPANY

Le développement harmonieux de l’entreprise du joueur se fait avec l’aide de partenaires réels, qui tiennent leur propre rôle dans KOMANY. Plus concrètement :

  • EDF fournit l’électricité nécessaire pour alimenter ma ligne de production, ou me conseille sur l’amélioration des performances énergétiques de mes bâtiments.
  • Je fais appel au Crédit Agricole pour financer mon développement international.
  • Mazda fournit la flotte de mes commerciaux.
  • Manpower m’aide à recruter de nouveaux collaborateurs.

«La présence des partenaires contribue à la crédibilité du jeu et des scénarii, au réalisme de l’expérience. » ajoute Frédérique Doumic, PDG de OUAT Entertainment.

LES PARTENAIRES DE KOMPANY : DES PLACEMENTS DE MARQUE INTELLIGENTS

OUAT Entertainment a spécifiquement «pensé » KOMPANY pour accueillir des annonceurs et partenaires qui assurent la crédibilité et la rentabilité du jeu.

Principalement axé sur le BtoB, ce modèle de monétisation de jeu social est aujourd’hui unique. Loin des modèles de publicité in-­?game, la présence des partenaires est assurée au travers de placements de marque intelligents car intégrés et non intrusifs : les interactions avec le joueur-­?entrepreneur sont semblables au fonctionnement d’une société dans la vie réelle.

«Les partenaires trouvent dans KOMPANY un espace sans équivalent pour communiquer auprès de publics qu’ils ne touchent pas d’ordinaire, et renvoient une image de modernité », indique Frédérique Doumic, PDG de OUAT Entertainment.

LE PLACEMENT DE MARQUE : UN MOYEN DE RENTABILISER LES JEUX SOCIAUX

Alors que les jeux sociaux connaissent un taux de joueurs payeurs inférieur à 2% en constante diminution, le placement de marque apparaît comme un moyen de les rentabiliser sans affecter l’expérience du joueur.Celui-ci veut jouer gratuitement (comme il regarde la télévision ou les vidéos sur le net) et sans publicité intrusive. De leur côté, les marques souhaitent être présentes sur les réseaux sociaux, mais sans perturber l’intimité des joueurs.

Leur présence naturelle dans le jeu Kompany répond donc arfaitement à cet objectif. OUAT Entertainment avait déjà expérimenté le placement de marque dans Totally Spies ! Fashion Agents, jeu dans lequel ils avaient ouvert une boutique la Redoute avec des marques connues, et ce pour le plus grand bonheur des joueuses.

Images de Kompany

Kompany (image 1) Kompany (image 2)

Vidéo de Kompany

Informations complémentaires

Titre : Kompany

Editeur :

Studio : Ouat Entertainment

Plateformes : Web

Date de sortie : à définir

Notes et références

1 plus de 600.000 entreprises ont été créées en France en 2010 et 550.000 en 2011, soit deux fois plus que 5 ans plus tôt. D’après une étude de Kelly service réalisée en 2010, « Un Français sur trois abandonnerait volontiers son statut de salarié pour devenir son propre patron ». Les créateurs d’entreprise ont entre 35 et 45 ans et sont plutôt des Bac+2.

Votre avis sur Kompany

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager