Menu
.
Logo Fallout : New Vegas

Fallout : New Vegas

Blog du guide de stratégie officiel N 03 - La carte du Mojave : entre paysages sublimes et colons massacrés


PS3, Xbox 360, PC [ Bethesda Softworks - Obsidian ]
Fallout : New Vegas

Une hutte isolée, abandonnée au vent et à la chaleur du Nevada. Mais quelles autres bizarreries peut-elle abriter ? Des pièges ? Un chercheur d’or ? Du Moonshine ? Le guide, lui, le sait...

Parfois, vous aurez besoin de faire une pause, d’arrêter de massacrer les trouffions des Viper pour aller observer les plaines arides où des agriculteurs peinent à survivre dans des fermes collectives, à grands coups d’audace et d’eau venant tout droit de la RCN. Ou bien peut-être aurez-vous envie d’aller piquer une tête dans le Lac Mead, et de boire autant d’eau non radioactive que possible... avant d’être attaqué par de sauvages rôdeurs du lac. Si les Terres dévastées de la Capitale ressemblaient à un gruyère de points radioactifs et de cabanes abritant des cinglés nommés Dave, le désert du Mojave est, pour l’essentiel, pratiquement intact. New Vegas, pour sa part, abrite un bon nombre de cinglés vivant dans des cabanes. Et le plus cinglé de tous, c’est probablement No-Bark Noonan, qui vit au milieu de pièges reliés à des fusils à pompe et de mannequins en plastique.

Dresser la carte du Mojave pour le guide de stratégie n’a pas été facile. S’il n’a pas été cette fois question de relier des tonnes de connexions, comme ce fut le cas pour les zones du métro de Washington DC, le nombre de lieux qui sont présentés dans le guide (avec une foule de détails, si je peux me permettre de le préciser, dont la liste de tous les objets à collectionner et tous les lieux où faire preuve de vos talents de bricoleur, de soigneur, de marchand ou de caravanier) n’en est pas moins immense.

New Vegas, c’est un univers de jeu immense, avec plus de 200 lieux principaux, et ce sans compter un nombre équivalent de zones secondaires qui n’apparaissent pas sur la carte du Pip-Boy (du moins avec un nom spécifique). Pour faire simple : s’il y a des munitions ou quelque chose d’intéressant, quoi que ce soit de tentant, ou encore une Abomination dans le secteur, le guide vous permettra de le savoir. Qu’il s’agisse de vous avertir des risques encourus ou de vous donner la liste de tous les personnages que vous trouverez quelque part, la carte du désert du Mojave vous fournira toutes les informations voulues.

Rien ne vous empêche de prendre le temps d’accomplir l’une des 70 quêtes secondaires ou des 90 quêtes libres, ou simplement de vous arrêter quelque part pour apprécier le coucher de soleil et les flèches brillantes qui illuminent le Strip, le grand boulevard central de Vegas.

Mais quels lieux peut aller visiter un coureur en mal de tourisme ? Parmi mes sites préférés, citons le Devil’s Throat, une dépression gigantesque remplie de Centaures, de tonneaux radioactifs et d’armes énergétiques. Il y a aussi de longues bandes d’autoroute abandonnée, bordées de cadavres de Brahmin pourrissants au soleil de midi.

Il y a tout un massif montagneux, où les Super mutants sont la moindre des menaces et où vous trouverez des passages menant à des lieux que vous pensiez inaccessibles. Il y a des mines, des cabanes, des ravins, des montagnes, des grottes, des plaines, des lacs asséchés, des promontoires rocheux et des canyons sauvages. Un nombre incroyable d’endroits que vous serez d’abord excité de découvrir, mais où la peur finira par vous saisir, quand votre fusil de chasse s’enrayera juste avant que le légendaire Gecko de feu ne vous repère. Et tout ça, c’est avant même que vous approchiez de la banlieue de New Vegas. Savoir quels lieux peuvent être explorés sans danger et quels lieux sont de véritables pièges remplis d’Ecorcheurs n’est qu’une parcelle de ce que le guide de stratégie peut vous offrir. Attendez-vous à y trouver un guide complet et exhaustif de tous les coins et recoins, du moindre sanctuaire, que vous pouvez découvrir.

Journal des dévéloppeurs: CHris Avellone - Faire du neuf avec du vieux

Il n’est jamais facile de revenir sur une série telle que Fallout, car elle n’est jamais où vous l’avez laissée. Une fois que vous avez réussi à la capturer, il faut la disséquer. Même si vous pensez tout connaître de ces jeux, il est toujours difficile d’imaginer ce à quoi pourrait ressembler un monde anéanti par la guerre.

Revenir sur une série comme Fallout demande beaucoup de recherche et de rattrapage, autant par rapport à l’univers qu’aux attentes des joueurs. La sortie de Fallout 3 nous a tout de même facilité les choses. Bethesda s’est donné pour tâche de porter un monde que nous connaissons bien vers la nouvelle génération. Le résultat donne l’impression au joueur de vivre comme s’il était réellement un habitant de l’Abri. J’ai particulièrement apprécié le DLC The Pitt, qui vous plongeait au cœur d’une Pittsburgh en ruines et vous faisait incarner un esclave qui devait à nouveau gagner sa liberté. Ce qui m’a le plus encouragé à l’explorer, c’est l’immersion qu’ils sont parvenus à créer en unissant d’anciens éléments de Fallout avec ce nouvel environnement.

Il est aussi difficile de créer un monde nouveau que de se demander quels éléments du passé nous pouvons faire revivre dans le présent. D’une certaine manière, c’est un défi que l’un des notables de New Vegas tente d’accomplir. Les avantages et les inconvénients de cette formule devraient être bien visibles quand vous visiterez New Vegas. Peut-être pas tout de suite, mais laissez le temps faire son œuvre...

Trouver un moyen d’intégrer des tribus dans cet univers pose des problèmes, reprendre une merveille de l’ancien monde pour n’en faire qu’un vulgaire champ de bataille pose des problèmes, placer de nouveaux drapeaux sur Rome ou en Californie sans savoir ce qu’ils représentent pose des problèmes... Mais c’est grâce à ces difficultés que les opinions des nombreux personnages que vous rencontrerez apporteront un regard aussi incisif sur ce qui se déroule à notre époque. L’une des grandes thématiques de Fallout: New Vegas est celle d’un ancien monde qui tente de se faire entendre dans le présent. Nous espérons que cela fera réfléchir les joueurs, ne serait-ce qu’un peu.

C’est un sentiment que nous avons chaque jour que nous travaillons sur Fallout. Obsidian a déjà travaillé sur plusieurs séries par le passé, alors nous sommes bien conscients de ce que cela implique de trouver l’essence même d’une série. Pas seulement ses mécaniques de jeu, mais aussi les éléments plus abstraits et la façon dont ils sont représentés à l’écran. Fallout, ce n’est pas seulement le style fifties figé par les bombes atomiques, l’humour grinçant, le système SPECIAL, les Abris ou la narration de Ron Perlman... Fallout, c’est aussi la possibilité de faire des choix, de façonner votre personnage de la manière que vous voulez, d’assister aux changements de réactions des autres habitants de ce monde selon les décisions que vous avez prises. Grâce au système de réputation, vous verrez l’impact qu’aura chacune de vos actions dans les terres désolées de Mojave.

C’est aussi la preuve de l’investissement de Josh Sawyer, le réalisateur, qui a décortiqué tous les précédents Fallout pour choisir les mécaniques qui pourraient être reprises dans New Vegas. Certaines armes, des sociétés de caravanes, des visages familiers, des créatures venues de la côte ouest, les restes d’anciennes factions... Voir tous ces éléments intervenir dans New Vegas était un processus fascinant. C’était un plaisir de vois ces anciens éléments sous un nouveau jour dans les terres désolées de Mojave.

Il y a aussi de nouveaux éléments. Des compétences, des manières de les utiliser (y compris en parlant avec les autres personnages, ce qui était un vrai plaisir à imaginer et, nous l’espérons, sera amusant à jouer), des aptitudes, des armes, des manières d’utiliser ces armes, des lieux, et ainsi de suite. L’une de mes plus grandes fiertés est la façon dont la narration est installée. Les jeux à monde ouvert n’ont plus de secrets pour Bethesda et nous avons beaucoup appris sur ce sujet. Josh Sawyer et John Gonzalez (notre créateur en chef) ont décidé de renouveler la manière dont les histoires sont racontées dans les jeux pour que même la quête principale soit ouverte. Vous pouvez arriver à la fin de plusieurs manières différentes. Libre à vous de décider qui suivre et qui prendre parmi vos amis (ou même de faire cavalier seul). Toutes vos décisions ont des conséquences claires, même si vous n’êtes pas tout à fait sûr de ce que vous faites.

A Obsidian, plusieurs d’entre nous ont déjà travaillé sur Fallout par le passé, mais pas tous. Pourtant, tout s’est bien passé entre ceux qui étaient là à l’époque et les nouveaux. Nous avions participé à la création de Fallout (le 2 notamment) quand nous étions à Black Isle, alors nous rêvions tous de développer d’autres épisodes. J’avais des cartons entiers de notes, d’idées, de cartes et de références qui n’ont jamais trouvé leur place dans le jeu. Il est toujours difficile d’abandonner un monde quand vous avez passé tant d’années à le confectionner.

Avoir la chance de revenir dans le monde de Fallout nous a tous surpris, car nous pensions ne plus jamais y toucher. Travailler sur Fallout: New Vegas n’était pas seulement un motif de satisfaction et de reconnaissance pour nous, mais aussi un rêve lointain qui soudain devenait réalité et dépassait toutes nos attentes.

Nous espérons que vous allez aimer jouer à New Vegas autant que nous avons aimé le développer. Si vous êtes de la même génération que moi, j’espère que vous retrouverez l’influence de Fallout 1 et 2 et que vous apprécierez les nombreuses références que nous avons laissées.

Images de Fallout : New Vegas

Fallout : New Vegas (image 1) Fallout : New Vegas (image 2) Fallout : New Vegas (image 3)

Vidéo de Fallout : New Vegas

Informations complémentaires

Titre : Fallout : New Vegas

Editeur : Bethesda Softworks

Studio : Obsidian

Plateformes : PS3, Xbox 360, PC

Date de sortie : 2010-07-00

Votre avis sur Fallout : New Vegas

Soyez le premier à commenter cette information.

Partager